Article remis par le président de l’association.

L’association des chasseurs du Stockwald est l’association de chasse de la commune d’Uhlwiller et comme la majorité des citoyens, usagers de la nature…

Face à l’essor des activités de plein air, la cohabitation entre les activités exercées en milieu naturel est plus que jamais une nécessité partagée par tous. La notion de cohabitation et donc d’intégration dans la société est centrale parmi les valeurs de la chasse de notre association.

Les chasseurs ont conscience qu’ils peuvent croiser à tout moment un autre usager de la nature. Une organisation stricte est requise et des responsables de chasse sont toujours nommés au sein de chaque équipe constituée.
Le chasseur a été formé à la sécurité et se doit de respecter des consignes strictes. Lors de leurs balades, les randonneurs auront sûrement remarqué les gilets fluos portés obligatoirement par les chasseurs en battue ou en déplacement en groupe, les postes matérialisés ou encore, la signalétique amovible (panneaux) disposée à leur intention.
Un des objectifs du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique est d’organiser une cohabitation bien comprise entre les différents utilisateurs de l’espace rural plutôt qu’un partage de l’accès à la nature.
Pour tout savoir sur la pratique de la chasse dans leur commune, les promeneurs peuvent se rapprocher, de la mairie, de la Fédération des Chasseurs, ou auprès du Président de l’association du Stockwald.

La chasse dans les départements dits de « droit local » (départements 67; 68 et 57).

Le droit de chasse appartient comme sur le reste du territoire métropolitain au propriétaire foncier, qui ne peut pas en disposer à sa guise. En effet, l’organisation et l’exploitation de la chasse sont soumises à des règles précisent. Ainsi, selon l’article L. 429-2 du code de l‘environnement, « le droit de chasse sur les terres et sur les espaces couverts d’eau est administré par la commune, au nom et pour le compte des propriétaires ».
Une autre particularité de ce droit local est de permettre que le préfet puisse règlementer ou interdire certaines pratiques, par exemple :
Fermer la chasse temporairement suite à des catastrophe climatique (tempête, forte chutes de neige, tout comme demander la destruction des nuisibles, Sangliers en cas de forts dégâts, Renards en cas de poussé de maladie comme la rage, des chiens sur la base des modes et moyens, Autres.
des chiens sur la base des modes et moyens. Le préfet des trois départements peut par ce biais être encore plus restrictif que le ministre sur l’ensemble du territoire national.

Source : http://www.oncfs.gouv.fr

 Se promener en forêt : Quelle sont les 3 attitudes à adopter ?

En parlant d’animaux sauvages, sont-ils à craindre ?

Non. A priori, les animaux ne sont pas agressifs. Sauvages, ils se sauvent ou se cachent à l’approche de l’homme.
Vous trouvez un animal à terre, manifestement blessé.
S’il est jeune ou s’il vient de naitre, ne le touchez pas, car imprégné de votre odeur, ses parents l’abandonneront.
S’il s’agit d’un adulte, ses réactions, surtout s’il est vulnérable, sont imprévisibles et potentiellement dangereuses

Quelles sont les périodes « délicates » à éviter ?

La période de printemps est la période à laquelle la faune sauvage reprend son cycle plus actif et notamment de reproduction. La quiétude sera bénéfique notamment aux mammifères pour la mise bas et aux oiseaux nicheurs en forêt qui, débutant leur comportement territorial à cette période de l’année, sont particulièrement sensibles à tout dérangement.
Bien entendu, la forêt reste toujours accessible aux promeneurs et sportifs qui cependant sont appelés à ne pas déranger outre mesure la faune pendant la période de quiétude. (15 Avril au 30 Mai.)

L’automne correspond à la saison des battues en forêt, qui commencent habituellement en octobre et se termine fin janvier. Les chasseurs annoncent les dates des battues au moins quinze jours avant la date de la chasse à la Mairie, à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvages et au garde forestier territorialement compétent sur le territoire desquelles se trouve le lot de chasse. De plus, des panneaux signalent les battues en cours. Il est alors recommandé de ne pas s’engager sur ces zones à ce moment là (3 ou 4 journées par an, voir les dates en Mairie ou sur panneaux d’affichages).

Chiens en forêt : Que dit la loi ?

Il nous arrive souvent de voir des maîtres laisser librement leur chien gambader durant la promenade dominicale. Mais que dit la loi ? Quelles sont les obligations du maître quand celui-ci sort son compagnon dans l’espace public ?
La loi n o 83 629 du 12 juillet 1983 stipule que « dans les lieux publics ou ouverts au public, les chiens doivent être tenus en laisse ». Cette loi concerne les activités de sécurité, modifiée par la loi du 18 mars 2003 sur la sécurité intérieure. En fait, elle n’implique donc aucune tolérance vis-à-vis de cette pratique en France.

L’Arrêté du 31 juillet 1989 modifiant différents arrêtés relatifs à la Police de la chasse, prévoit que chaque année, durant la période comprise entre le 15 avril et le 30 juin, il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse dans les bois et forêts en dehors des allées forestières.
En Droit local (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Moselle), l’article L. 429-19 du code de l’environnement indique : « Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe le fait de laisser des chiens courants ou autres placés sous sa surveillance rechercher ou poursuivre le gibier sur le terrain de chasse d’autrui, sans le consentement du propriétaire. »
Les chiens autorisés à la chasse sont considérés comme des auxiliaires de chasse. L’acte de chasse par et avec les chiens est défini Selon l’article L. 420-3 du code de l’environnement, sur le territoire où s’exerce le droit de chasse.
Source : http://www.oncfs.gouv.fr/Fiches-juridiques-chasse-ru377/Les-chiens-de-chasse-ar1369

L’accident avec un animal sauvage.

Si vous heurtez un animal sauvage avec votre véhicule, vous devez prévenir la gendarmerie ou la police nationale. Déclarez ensuite l’accident auprès de votre assurance dans les 5 jours. Conservez toutes les preuves de cette collision (photos, témoignage ou poils de l’animal).
Vous êtes assuré Tous risques.
Si vous êtes assuré “tous accidents” ou tous risques, les dommages matériels de votre véhicule seront pris en charge par votre assurance.
L’assureur retiendra une franchise, prévue à votre contrat.
Vous êtes assuré au tiers.
Si vous êtes assuré “au tiers” (ou juste une garantie dommages collision), l’assurance ne vous indemnisera pas
Source: Service public.fr

Pour nous contacter.
Association de chasse du Stockwald
Président, Joseph Roeckel tel : 06-16-09-35-99. Email: joseph.roeckel@orange.fr
Vice President, Serge Ott tel: 06-76-43-06-69
Garde-Chasse, Jacky Muller tel : 06-01-34-78-50

chasse_uhlwiller_280042016